Le marché de l’art africain

Le marché de l’art africain

Le marché de l’art africain se porte très bien aujourd’hui, c’est ce que confirme l’Africa Art Market Report, un rapport publié chaque année sur l’étude de l’art contemporain en Afrique. Si auparavant, l’art africain n’a connu qu’un développement au niveau local, aujourd’hui il s’ouvre au marché international en attirant beaucoup plus de convoitises. L’Afrique a déjà participé à plus d’une vingtaine de grandes expositions artistiques dans le monde dont notamment la foire d’art contemporain africain à Londres. Pourtant, le marché africain se heurte à quelques freins structurels qui remettent en cause la diffusion de l’art africain à l’étranger. 

Les lois du marché de l’art africain

lart-africain.jpg

Le succès de l’art africain semble être mitigé du fait que malgré l’existence d’une volonté naissante de le propulser, les infrastructures ne sont pas encore au beau fixe. D’où s’explique pourquoi la vitrine artistique africaine représentée dans le monde ne comporte qu’une poignée d’artistes africains. Les institutions publiques ne sont pas portées dans la dynamisation de cette filière et c’est une des raisons pour laquelle l’art africain a encore du chemin à faire pour être mis au même piédestal qu’un art chinois ou un art américain.La filière de l’art africain est régie par une structure hybride, mais certaines régions manquent vraiment en maisons artistiques. De ce fait, certains artistes africains auront moins d’opportunités de trouver un tremplin afin de faire exploser leur carrière.

Les acteurs principaux du marché de l’art africain

acteurs-principaux.jpg

L’art africain n’est pas représenté sur tous ses aspects du fait que des artistes talentueux demeurent méconnus du public. Certains arrivent plus à se frayer un chemin grâce au repérage des grandes galeries internationales qui leur tendent la perche en ayant obtenu plus de chances que d’autres.En dehors de ces exceptions fortuites, l’art africain se fait connaître entre les galeries et les collectionneurs locaux.